31 Janvier
sujet :
Compostelle

Plus qu'une route

Au début du IXème siécle, l'invasion musulmane était pratiquement consolidée dans toute la Péninsule Ibérique.

 Au Nord, résistaient encore quelques noyaux chrétiens, les forces faiblissant, il ne restait plus qu'une seule aide à solliciter, celle de Dieu.

Il fallait un coup de fouet, un miracle pour ¨booster¨ le moral des armées et des civils...

Cela survint avec le découverte des restes de l'apôtre Saint Jacques.Le scénario ne pouvait qu'etre meilleur.

Un ermite, des lumières étranges venues des étoiles, un tumulus solitaire et une urne en marbre contenant des restes d'une personne décapitée, qui furent identifiés par inspiration divine, comme étant ceux du Saint.

Il se créa un sanctuaire, une simple église, puis petit à petit la nouvelle courut comme la poudre à travers toute l'Europe.

En marge de savoir si les restes étaient de Saint Jacques ou non, la découverte fut un détonateur important du changement de la société de l'époque en Europe et principalement en Espagne.

Commencèrent à surgir les chemins de Saint Jacques avec un esprit commun de pélerinage et autour de nouvelles populations, de nouveaux villages, de nouvelles classes sociales, un commerce et des marchés ainsi qu'un fort développement culturel et architectural.

Les pélerinages se convertirent en un phénomène social qui se consolida au Xème siècle.



retour aux posts