22 Fvrier
sujet :
Chemin de Saint Jacques de Compostelle:Sierra Del Perdon
Par le col del Perdon passent les pélerins venant de Pampelune vers Puente La Reina.
Un monument réalisé par Vicente Galbete marque ce lieu magique ou se croise le chemin du vent avec celui des étoiles.
La Sierra del Perdon s'étend du col de Carrascal jusqu'à la vallée de Echauri.Au centre , on trouve le col de Erreniega par lequel passent les pélerins.
Le col historique du Perdon à 970 mètres d'altitude, se situe sur le chemin traditionnel entre Zariquiegi et Uterga.Jusqu'au milieu du XIXème, il y avait une chapelle dédiée à la Vierge du Pardon et un hôpital pour pélerins.
Contruite au XIIIème siècle, cette chapelle avait une grande importance pour le pélerin, parcequ'il pouvait obtenir içi les mêmes grâces qu'à la fin de son pélerinage à Compostelle, c'est à dire le pardon pour ses péchés et la garantie de salut.
La chapelle fût pillée par les français lors de la guerre d'Indépendance et, disparut définitivement au milieu du XIXème.Alors la représentation de la vierge fût transférée dans l'église d'Astrain ou elle est actuellement conservée.
Comme d'autres lieux au chemin de Saint Jacques, le col du Perdon est considéré comme un lieu magique.
Avant d'atteindre le col, le pélerin qui vient de Pampelune par Cizur Menor, trouve sur les flancs de la montagne, un bassin d'eau claire connue autrefois sous le nom de Fuente de La Reniega( aujourd'hui nommée Gambellacos, qui est le nom du lieu ou la fontaine se trouve).
Selon une vielle légende, le diable y apparut sous la forme d'un jeune homme à un pélerin assoiffé qui montait vers le col en plein été.Le diable lui offrit la possibilité de se désaltérer et de se rafraichir si il reniait Dieu,mais le pélerin refusa l'offre.
Le diable insiste en lui proposant de l'eau si il renie la Vierge.Le pélerin refuse encore.Le diable lui propose alors de renier l'apôtre Saint Jacques, mais le pélerin resiste à nouveau à la tentation et commence à prier demandant de l'aide aux cieux.
Alors le jeune diable disparut dans un nuage de souffre, et en ce lieu apparût une fontaine.
En plus de cette légende,Astrain a enregistré d'autres événements miraculeux  liés à la Vierge del Perdon.Certains d'entre eux sont en relation avec la guérison de pélerins condamnés , et d'autres avec des aides apportées aux paysans du secteur.
Il y quelques années , avec l'implantation du premier parc éolien, l'entreprise EHN construisit un socle avec les reqtes de l'ancienne chapelle et charga l'artiste navarrais Vicente Galbete de réaliser une sculture commemorative des pélerinages à Compostelle.
Grâce à ses sculptures, le col d'Erreniega a récupéré une partie de la symbolique traditionnelle liée au chemin de Saint Jacques et à la rencontre des villages des deux versants( qui se reunissent pour le pélerinage du 30 Aout en l'honneur de la vierge ).
La sculpture de Galbete a été réalisée en tôle en 1996 et represente un cortège de pélerins de differentes époques qui croisent içi les éoliennes , d'ou le slogan:¨ Ou se croise le chemin du vent avec celui des étoiles¨.
Selon l'auteur, la sculpture représente l'évolution du Camino au cours de l'histoire.
¨En premier lieu, il y a un personnage qui va sans aide, comme reniflant l'air,cherchant la route.Ensuite vient un autre plus décidé, puis un groupe de commerçants, cavaliers, etc...qui vont en augmentant en nombre et en taille.Ils representent l'apogée du chemin de Saint Jacques durant l'époque médievale.
Derrière les figures s'espacent un peu, évoquant le déclin du XVIIIème siècle, jusqu'à arriver à aujourd'hui et le nouvel essor¨.
 

 



retour aux posts