07 Mars
sujet :
Itinéraire 2: Urdazubi/Urdax, Zugarramurdi, Baztán, Bertizarana, Cinco Villas

Sorcières, inquisiteurs,  bûchers,  potions et magie. Une route marquée par l'histoire. 

 

Zugarramurdi : un lieu associé à la sorcellerie ou eut lieu la plus grande "chasse aux sorcières".

 Sa grotte connue comme Sorginen Leizea  ou le pré de Berroscoberro étaient des témoins muets de messes célébrées par le Diable et d'actes sacrilèges qui prenaient fin avec la communion charnelle du démon avec ses fidèles.

Les constantes accusations amenèrent l'Inquisiteur Valle-Alvarado à inculper 40 suspects à Logroño.

 Le procès eut lieu entre les 7 et 8 novembre de 1610.

Sept présumés sorciers  furent condamnés au bûcher et  5 autres ,déjà décédés furent brûlés en effigie.

 

Urdazubi-Urdax : son ancien monastère a joué un rôle important . Les gens se présentaient à son église à la recherche d'un conseil et d' un secours spirituel.

De plus il fut à l'origine des perquisitions effectuées par les inquisiteurs Valle-Alvarado et Salazar qui se terminèrent avec l'autodafé de Logroño de 1610.

 Le frère León de Aranibar gouvernait alors  le monastère. C'était un inquisiteur très cruel.

 

Arraioz : la localité n'a pas échappé aux accusations de sorcellerie.  En 1612,attisées  par des querelles anciennes et  familiales entre des clans locaux, les femmes accusées furent enfermées dans les vieilles tours médiévales de Jauregizar et de Jauregizubiri où elles furent torturées  par les autorités civiles. 

 Un siècle plus tard, l'Inquisition de Logroño rédigeait un édit qui condamnait à l'excommunication quelques rites magiques encore pratiqués dans ces lieux. 

 

Bera : Les prédications du début du XVIIe siècle encourageaient les rumeurs d'une sorcellerie dans les villages de Cinco Villas, de Baztán et de Bertizarana.

L'un des prédicateurs les plus agressifs a été le curé de l'église de Bera, où ont été entendus le plus grand nombre de témoignages de femmes et d'enfants qui ont servi à inculper les nombreux habitants du Pays du Bidasoa

 

Doneztebe-Santesteban : les premiers témoignages de sorcellerie en Navarre viennent de la vallée de Malerreka en 1328.

Mais il faut attendre le XVIe siècle pour assister à de nombreux procès contre la sorcellerie dans ces villages.

Marie de Ituren a été la tête de rencontres nocturnes qui se produisaient dans la montagne Mendaur. Là  se succédaient akelarres et fabrication d' onguents à base d' herbes et de crapauds.

Afin d'obtenir la purification des lieux maudits on érigeait des chapelles ou des croix. on peut encore voir l'ermitage de la Trinité qui couronne le sommet du Mendaur ou celui de Saint-Michel à Doneztebe-Santesteban et qui a été  inaugurée  en 1611 après la visite de l'Inquisiteur Salazar .



retour aux posts