09 Mars
sujet :
Légendes de Compostelle: légende de Roland et Ferragut
Si vous passez à Estella devant le Palais royal, vous pourrez observer, sculptée sur l’un des chapiteaux qui ornent sa façade, la légende de Roland et Ferragut que je vais maintenant vous raconter :

Au temps où Charlemagne, roi des Francs, vivait dans la splendeur de son empire, auréolé par la gloire héroïque de ses douze pairs, il arriva qu’un géant musulman d’origine syrienne, descendant de Goliath, osa défier chacun des douze preux.

Il vainquit d’abord le grand Ogier, suivi de Renaud de Montauban, puis successivement tous les chevaliers jusqu’à Roland. L’empereur aurait voulu le maintenir à l’écart de ce défi, mais il accourut pour participer au tournoi qui, traditionnellement, se tenait dans la ville de Nájera.

Selon les mauvaises langues, Roland était peut-être le neveu de Charlemagne, voire même le fruit des amours incestueuses de celui-ci et de sa propre sœur …

Les joutes entre Roland et Ferragut furent terribles, mais si équilibrées que, finalement, une trêve dut être déclarée en l’absence de vainqueur. Pendant la trêve, le paladin chrétien et le champion musulman firent connaissance et Ferragut, naïf et confiant, avoua à son nouvel ami le secret de son pouvoir : son corps n’était vulnérable qu’à un seul endroit, le nombril.

Le jour suivant, pendant le repas, Roland provoqua une discussion sur la vérité et l’erreur de leurs religions respectives, alors ennemies déclarées, qui s’échauffa peu à peu jusqu’au point qu’ils décidèrent de résoudre leur différent par une ordalie, autrement dit, un jugement de Dieu sur le terrain.

Évidemment, lors du premier choc de la joute, Roland enfonça la pointe de sa lance dans le point faible que le géant lui avait révélé, le nombril. Et c’est ainsi comment le fier et candide Ferragut tomba, blessé à mort.
Depuis, nombreux sont les garçons de Nájera qui ont reçu en nom de baptême le nom métallique du géant légendaire : Ferragut.

 

 



retour aux posts